[La littérature] ne se recommence pas, elle n’est jamais là où on pensait la trouver. Somme toute elle ne ressemble pas à la cuisine (où l’on se fie aux gens de métier). Mais plutôt à l’amour (où les professionnels ont toujours quelque chose de louche).

Jean Paulhan, présentation des Cahiers de la Pléiade, 1951.

Photos C. Chevalier

Exposition | Du 4 octobre au 27 novembre 2011

« Portraits pour un siècle – Gallimard », à la BHVP

La Bibliothèque Historique de la Ville de Paris présente, du 1er octobre au 27 novembre 2011, une centaine de portraits d’écrivains de la collection Roger-Viollet, accompagnés d’une sélection d’archives, pour la plupart inédites, issues du fonds Gallimard, restituant ainsi le dialogue des créateurs et les liens d’œuvre à œuvre qui forment la trame cachée de l’histoire littéraire.

Un catalogue d’éditeur n’est pas une galerie de portraits. Il est l’expression d’une aventure collective, littéraire et intellectuelle.

La Nouvelle Revue française, revue de littérature et de critique dont sont issues les Éditions Gallimard, a été créée par un groupe d’auteurs, réunis autour d’André Gide. S’étant joint à eux dès 1911, Gaston Gallimard a veillé à maintenir les écrivains au cœur de sa maison d’édition, en associant très étroitement certains d’entre eux à ses choix de publication et en relayant leur activité critique.

D’un écrivain l’autre, le catalogue des Éditions Gallimard s’est ainsi édifié dans le temps, fondé jusqu’à aujourd’hui sur le dialogue des créateurs et les liens d’œuvre à œuvre qui forment la trame cachée de l’histoire littéraire. Et c’est à cela que se rattache cette volonté de transmission qui caractérise aussi bien le dessein littéraire et critique d’André Gide ou André Malraux que le grand projet éditorial de Gaston Gallimard.

À l’occasion du centenaire de leur création, les Éditions Gallimard s’associent à l’agence Roger-Viollet pour rendre hommage à un siècle de littérature vivante, en faisant dialoguer leurs fonds d’archives et de photographies. Elles ont confi é à Alain Jaubert le soin de porter son regard exercé sur chacun des portraits d’auteurs. La partie centrale de l’exposition rend hommage au travail de quelques auteurs ayant été particulièrement impliqués dans la vie éditoriale de la maison Gallimard. Les vitrines présentent des pièces évoquant le dialogue entre créateurs autour de projets éditoriaux.

Rencontre avec Pierre Nora

Dans le cadre de l’exposition, la Bibliothèque historique de la Ville de Paris accueille Pierre Nora, de l’Académie française, le 23 novembre à 19h dans la Galerie des bibliothèques.
Pierre Nora reviendra sur sa double carrière d’historien et d’éditeur.
Entrée libre. Réservation au 01.44.78.80.50
> Entretien avec Pierre Nora

 

informations complémentaires

Du 4 octobre au 27 novembre 2011
Bibliothèque Historique de la Ville de Paris (BHVP)
Galerie des bibliothèques
22, rue Mahler — 75004 Paris
Entrée : 6 € ; tarif réduit : 4 € ; demi-tarif : 3 €

Commissariat de l’exposition : Alban Cerisier ; Delphine Desveaux pour les photographies (Roger-Viollet, Parisienne de Photographie) ; Laure Jestaz pour les documents de la Bibliothèque historique (BHVP)
Commentaires des photographies : Alain Jaubert
Recherche documentaire : Marie-Noëlle Ampoulié, Éric Legendre
Scénographie : Agence Fluo, avec le concours du service « Ateliers événements » du STGCAI
Graphisme : Clotilde Chevalier, Martin Corbasson sous la direction d’Anne Lagarrigue
Numérisation : Parisienne de Photographie
Impression : LD publicité
Habillage sonore : Jean-Christophe Vareille. Avec les voix de Christian Gonon, de la Comédie Française, et de Delphine Lalizout
Avec la participation des personnels des Éditions Gallimard. Cette exposition a été réalisée grâce au soutien de la Sofia.

à lire

Portraits pour un siècle. Cent écrivains, préface d’Alain Jaubert, textes choisis par Brigitte Besse, Gallimard, 2011

 

autres événements

< retour