Toute la question est de savoir si une entreprise commerciale peut vivre en n’éditant que des ouvrages excellents de forme et de fond…

Paul Claudel à André Gide, 2 juin 1910.

Photos Agence Arscenes - Montpellier - 2011

Exposition | Du 6 octobre au 5 novembre 2011

« Gallimard 1911-2011. Un siècle d’édition » à Montpellier

La communauté d’agglomération de Montpellier et la Librairie Sauramps invitent les Éditions Gallimard à fêter le centième anniversaire de leur création dans le cadre somptueux du musée Fabre, à partir du 6 octobre 2011.

« La NRF a dès ses débuts veillé à sortir de la capitale, prévenant d’instinct les abus d’un centralisme culturel parisien. Ses fondateurs et animateurs ont “cherché et prisé l’assentiment de cette élite intellectuelle de la province” (La NRF, mars 1923), dont ils étaient eux-mêmes souvent issus. Cette année de commémoration nous offre ainsi l’opportunité de porter un autre regard sur un siècle riche de ses échanges entre créateurs, essayistes, éditeurs, libraires et lecteurs.
La halte à Montpellier est aussi l’occasion de se remémorer une rencontre qui compte parmi les plus décisives de l’histoire littéraire du XXe siècle et qui est intimement liée à celle de notre maison d’édition. C’est en effet à Montpellier qu’André Gide, qui y était venu passer les fêtes de Noël auprès de son oncle Charles en 1890, fait la connaissance du jeune étudiant en droit Paul Valéry, informé de sa venue par leur camarade commun Pierre Louÿs. Les deux jeunes hommes se lient bientôt d’une amitié confiante et rayonnante, communiant en leurs jeunes années dans une même admiration pour leur maître Stéphane Mallarmé.
Leur conversation ininterrompue compose l’une des plus belles méditations qui soit sur la littérature et son rapport au monde et à la vérité. À Gide, qui recherchait avec la littérature “une base large dans la vie”, s’oppose un Valéry comme coupé du monde, en quête d’une perfection réflexive dont les charmes de la poésie seront longtemps exclus. Au cœur de la grande aventure littéraire de la NRF et de la maison Gallimard, il y a donc cette tension, ce débat contradictoire et inquiet sur ce que peut et doit être la littérature. L’on sait pourtant que l’une des conséquences de la création des Éditions de la NRF sera la publication de La Jeune Parque en 1917, qui marque le retour, heureux et glorieux, de Paul Valéry à la poésie, tant souhaité par André Gide, Gaston Gallimard et Jacques Rivière.
Les rues de Montpellier auront été le premier décor du dialogue amical de ces deux jeunes créateurs et de leurs “affinités électives”, dont l’écho est toujours perceptible ; preuve en est cette belle exposition consacrée à un siècle d’édition. »
Antoine Gallimard.

 

informations complémentaires

Du 6 octobre au 10 novembre 2011
Musée Fabre
39, bd Bonne-Nouvelle — 34000 Montpellier
Entrée libre
En partenariat avec Montpellier Agglomération et la Librairie Sauramps
> museefabre.montpellier-agglo.com

Commissariat  : Alban Cerisier, Éric Legendre, Marie-Noëlle Ampoulié (Gallimard)
Recherches documentaires : Laurent Graff (Gallimard)
Scénographie : Nicolas Savater, Henri Rouvière (Arscenes Scenographies)
Direction artistique et identité graphique du centenaire Gallimard : Anne Lagarrigue (Gallimard)
Conception de l’ouvrage : Alban Cerisier, Marie-Noëlle Ampoulié (Gallimard)
Conception graphique de l’ouvrage accompagnant l’exposition : Alain Pham Ngoc (Gallimard)
Partenariat : Franck Fertille, Madeleine Giai-Levra (Gallimard)
Direction de projet Montpellier Agglomération : Sophie Salelles
Suivi de projet Montpellier Agglomération : France Mallié
Rédaction Montpellier Agglomération : Anne Joubert, Stéphane Coquin
Direction de projet Librairie Sauramps : Jean-Marie Sevestre

à lire

 

autres événements

< retour